Swipe to the left

Testeurs Experts Brooks Running Conseil Remiremont

Testeurs Experts Brooks Running Conseil Remiremont
Par Running Conseil Remiremont 13 juin 2017 2748 Vues Aucun commentaires

Testeurs Experts Brooks Running Conseil

Tests en avant premières de la nouvelle gamme brooks 2017

Test Brooks PureGrit 6

PHASE 1 : Réception des chaussures

orléans test caldera

"Vivement que je test çà sur nos beaux sentiers vosgiens."


youpi!!!
Ma nouvelle paire de chez BROOKS PUREGRIT 6. Vivement que je test çà sur nos beaux sentiers vosgiens.
Petit debriefing prochainement

PHASE 2 : Test de la chaussure

Test Brooks Puregrit 6 :

Jeremy, testeur expert Brooks Ghost 10

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : Sébastien
  • Pseudo site : Le marathonien
  • Âge : 42 ans
  • Poids : 70 kg
  • Taille : 1m78
  • Nombre de séances : 4 par semaines
  • Distance de prédilection Marathon

Performances :

  • 5 km : 17min
  • 10 km : 36min20
  • Semi : 1h24
  • Marathon : 2h49

Mes 3 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : Cloudflow
  • 2 : Pureflow
  • 3 : Akyra

Conditions du test

Ce test s’est déroulé dans le cadre de ma préparation pour garder la forme…

Compte rendu des séances test

Séance 1 :

footing en endurance fondamentale (première séance test)

  • Durée : 60min
  • Distance : 10 km
  • Type de sols : chemin
  • Conditions météo : soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 60min
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

L’accueil du chausson est vraiment très sympa, le Pure Grit est souple et on sent bien que cette chaussure est légère, ce qui se confirme lors des premiers kilomètres, elle se fait oubliée.
Petit plus le petit rangement pour les lacets dans la languette.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie longue sur route ou en nature

  • Durée : 1h20
  • Distance : 13 km
  • Type de sols : sentier fôret
  • Conditions météo : Soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 10mn à 80%FCM
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Un vrai régal cette Pure Grit sur les sentiers vosgiens, elle est dynamique, tout en étant confortable, attention ce n'est pas non plus une Cascadia.
Elle trouve ses limites dans les terrains très rocheux et accidenté comme les pierriers, où là elle manque de protections, et surtout d’accroche, je ne pense pas que cela vient de la forme des picot mais plus de leur composition.
Même si la plaque rockshock est là sur l’avant pied, cela ne suffit pas pour oublié la caillasse.
Pour tous les autres terrains de jeux en forêts l’accroche suffira largement à beaucoup de trailers même les plus exigeants.
Même au bout d’1H30 d’entrainement mes pieds sont toujours aux anges, pas d’échauffement ni aucune gêne particulière.

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)

  • Durée : 60min
  • Distance : 13 km
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 8mn à 85-90%FCM
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

TEST SUR UNE SEANCE UN PEU PLUS RAPIDE
Même quand on accélère l’allure elle répond bien et elle est même rassurante sur des descentes pas trop techniques, du fait que la Pure Grit soit assez près du sol elle offre un bonne stabilité et permet de se faire plaisir. Seul bémol sur les pierres l’accroche laisse vraiment à désirer.
Je pense qu’elle permet d’améliorer sa proprioception avec du travail spécifique comme de la survitesse ou des descentes.

Note Globale :


Séance 4 :

travail de fractionné à allure rapide (AS10, VMA, fartlek, cotes courtes, travail en descente)

  • Durée : 1h10
  • Distance : 13 km
  • Type de sols : single de fôrets
  • Conditions météo : soleil
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 10 x 400m à 95%VMA
  • Confort :
  • Stabilité :
  • Dynamisme

Impressions générales :

Sur une séances de fractionnés, la Pure grit est vraiment super. Elle permet de bosser la pose du pied sur les descente (toujours pas trop technique), sur un faux plats descendant type single en forêts c’est un vrai régal, on saute partout avec, on se prendrait presque pour Stéphane Breniart, même si je n’ai pas osez courir torse nu (LOL) Sur des montées sèches et courtes l’accroche est plus que bonne sur sol meuble et permet de bien le ressentir et de tracter pour pousser sur les cuisses. En descentes techniques et bien raides, là je trouve mes limites, mais je ne suis pas le chamois vosgien de référence.

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

  • Nombre de séance : 10
  • Kilomètre total : 130 km

Impressions générales :

Au final la Pure Grit 6 à gagné en stabilité avec un surface de contact au sol plus importante, avec un grip qui est vraiment intéressant et qui pourra convenir sur beaucoup de terrains de jeux. En ce qui me concerne la limite du plaisir avec cette chaussure, je la franchis lors de passage en pierriers, mais je trouve que ce n’est pas là où la Pure Grit excelle.
Elle a d’autres atouts, comme la légèreté et le confort pour faire du trail courtes distance même si je connais des clients qui font de l’ultra avec, je ne m’y aventurerais pas personnellement.
C’est sûr que pour le pour montagnard qui ne cours qu’en haute montagne ou ne fait que le GR20 en corse, il a tout intérêt à prendre une autre chaussures plus protectrice et plus adapté à ce type de terrains.
Sinon il risque de dire que BROOKS ne tient pas dans le temps.
Pour comparaison c’est un peu la Sense ultra de chez salomon mais en beaucoup moins exigeante, le coureur n’est pas obligé d’avoir le physique d’un athlète de haut niveau pour se faire plaisir rapidement et voir même sur des trail 40 km !
Attention quand même la PURE GRIT 6 risque de ne pas convenir à des sportifs de fort gabarit.

Note Globale :