Swipe to the left

Test Brooks Bedlam - Running Conseil

Test Brooks Bedlam - Running Conseil
Par Running Conseil 28 septembre 2018 9604 Vues Aucun commentaires

Test Brooks Bedlam :

Sébastien, testeur Brooks Bedlam

Carte d'identité Testeur :

  • Prénom : Sébastien
  • Âge : 24 ans
  • Poids : 67 kg
  • Taille : 1m82
  • Nombre de séances : 6 séances avec les chaussures Brooks Bedlam
  • Distance de prédilection : entre 20 et 30km sur route et jusqu’à 100km en trail

Performances :

  • 5 km : 17minutes 40secondes
  • 10 km : 37 minutes 36 secondes
  • Semi : 1h28 (1 semi réalisé)
  • Marathon : 3h25 (1 Marathon réalisé)

Mes 3 modèles de chaussures "références" :

  • 1 : Adidas SolarBoost (route) Salomon Sense Ride (trail)
  • 2 : On Running Cloudflow (route) Brooks Cascadia 13 (trail)
  • 3 : Brooks Ghost 11 (route) Salomon Sense 6 SG (trail)

Compte rendu des séances test

Séance 1 :

footing en endurance fondamentale (première séance test)
  • Durée : 60min
  • Distance : 10 km
  • Type de sols :-
  • Conditions météo : -
  • Contenu de la séance : Footing de 60min
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

J’étais assez sceptique au départ. Je m’attendais à un produit lourd à transporter, et puis finalement non. La Bedlam reste légère et très confortable. J’avais l’impression de ne pas porter de chaussures pendant la séance. On les sent à peine aux pieds. Et puis, elle se débrouille aussi bien sur routes que sur chemins, type forêt ou même moyenne montagne sur des chemins larges.
C’est vrai que Brooks sait faire des produis très confortables et qui ont un maintien de pied assez exceptionnel. En tout cas, ce sont les arguments que je donne en les vendant et ce sont aussi les retours que j’ai des coureurs et coureuses qui courent sur Brooks. Cet effet chaussette / chausson donné par justement ce chausson sans couture, ça se confirme quand on les porte et quand on court avec.
La seule crainte que j’avais vis-à-vis du produit, c’était au niveau de l’accroche de la semelle, et donc de la possible polyvalence de terrains qu’on peut parcourir avec cette basket.
Et puis finalement, c’est bien une chaussure de running qu’on peut emmener presque partout.

Note Globale :


Séance 2 :

Sortie longue sur route ou en nature
  • Durée : 1h20
  • Distance : 13 km
  • Type de sols : route
  • Conditions météo : -
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 10mn à 80%FCM
  • Confort :
  • Amorti :
  • Souplesse :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Sur cette 2e séance, les sensations eues durant la 1ère séance se sont confirmées. Chausson très confortable, un amorti qui se détend et se dynamise au fil des kilomètres et la sensation de ne rien avoir au pied, tant cette chaussure est légère. Au-delà de l’heure de course, l’amorti DNA AMP permet de conserver une foulée avec un certain rythme.

Note Globale :


Séance 3 :

travail de fractionné à allure modérée (85%FCM, allure semi, marathon ou trail, longues montées)
  • Durée : 60 min
  • Distance : 13 km
  • Type de sols : -
  • Conditions météo : -
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 3 fois 8mn à 85-90%FCM
  • Confort :
  • Dynamisme :
  • Stabilité :

Impressions générales :

Difficile d’atteindre les 20km/h avec cette chaussure mais en tout cas, elle permet de bien taper dedans si on veut accélérer. Elle suit bien le rythme mais a tout de même ses limites sur les hautes vitesses. A plus de 20km/h notamment.
L’impression de légèreté était toujours là, et le dynamisme aussi mais la relance à chaque foulée manque un peu de « pétant » pour vraiment aller très vite. En revanche, sur les phases de récupération l’amorti se fait très agréable et permet de bien ralentir le rythme et de récupérer sans trop taper au niveau des genoux.

Note Globale :


Séance 4 :

travail de fractionné à allure rapide (AS10, VMA, fartlek, cotes courtes, travail en descente)
  • Durée : 1h10
  • Distance : 13 km
  • Type de sols : -
  • Conditions météo : -
  • Contenu de la séance : Footing de 45’ + 10 x 400m à 95%VMA
  • Confort :
  • Dynamisme
  • Stabilité :

Impressions générales :

Sur le plat, la chaussure répond bien lorsque l’on veut accélérer. En revanche, sur les séances de côte, j’avais un peu de mal à l’emmener. Elle se traine un peu sur les séances de côte. Ayant un gabarit léger, ceci explique sûrement cela.
En tout cas, dans les descentes, si l’on souhaite vraiment relâcher la foulée et prendre de la vitesse, la chaussure répond bien et vous accompagne. Et puis, en allant parcourir un peu els sentiers durant cette séance, je me suis aperçu que la chaussure répond presque mieux sur les terrains plus souples, type chemin de terre.

Note Globale :


Bilan - Synthèse :

  • Nombre de séance : 6
  • Kilomètre total : 90 km

Impressions générales :

Ces chaussures de running sont très polyvalentes et permettent différents types d’usage. Elles suivent si l’on fait des séances d’endurance fondamentale sur 1h, ou sur 3h. Elles offrent alors un amorti adapté et un confort maximal à chaque foulée. Elles suivent aussi bien sur du fractionné long avec un dynamisme intéressant. Mais ce dynamisme trouve rapidement ses limites lorsque l’on passe à du fractionné court type 30s/30s. Sur ce genre de séance, il est difficile d’emmener cette chaussure qui manquera alors de répondant et de dynamisme.

Si je compare cette Brooks avec par exemple la On Running CloudFlow que j’utilise régulièrement, la Brooks se montrera aussi confortable à porter au pied, mais moins dynamique et plus lourde. La Adidas Solar Boost que j’utilise souvent aussi, aura les mêmes différences avec la Brooks que la CloudFlow citée plus haut.

Note Globale :

Je mets 4 mais elle peut beaucoup plaire à des coureurs à plus forte corpulence et au poids plus important qui trouveront là une chaussure stable avec un amorti d’excellente qualité et un confort optimal à chaque instant